Livre Blanc - Gagner la course de la transformation digitale

L’accélération de la DSI, clé du succès

La DSI est souvent un frein à la transformation de l’entreprise. Elle est perçue comme lente, peu disponible, incompréhensible par les Métiers. Elle est prisonnière de son passé et doit se réinventer pour se recentrer sur la création de valeur, la prise en compte de la réactivité, une relation centrée sur les utilisateurs et leurs besoins. Sa priorité doit donc être de modifier son comportement avant les architectures techniques. Le recours à des managers de transition ayant mené des transformations similaires permet d’y parvenir rapidement.


Sommaire

Executive Summary

La DSI est souvent un frein à la transformation de l’entreprise

  • Les constats d’un mal-être
  • La DSI prise au piège de son histoire
  • D’autres causes ralentissent la transformation

Convertir sa DSI en levier de transformation

  • Des orientations à privilégier pour l’évolution de la DSI
  • Trois modèles pour organiser la DSI

Le management de transition, accélérateur de la transformation digitale

  • Le management de transition a démontré sa valeur
  • Infortive, première communauté de DSI de transition


Merci de renseigner le formulaire pour recevoir le Livre Blanc .
Vous recevrez un e-mail de confirmation avec un lien de téléchargement.


Les cabinets de DSI de transition mis à l’honneur sur Appvizer

Appvizer, première plateforme de recommandation de solutions informatiques pour les entreprises en France, décrypte les tenants et les aboutissants de la DSI de transition :

Pourquoi transformer sa DSI ?

Quel est le rôle d’un DSI de transition et comment le trouver ?

L’article reprend point par point les éléments à connaître pour comprendre et bien choisir son cabinet.

DSI de transition : une solution à la gestion de crise

Le DSI de transition est une solution qui se développe pour résoudre les situations de crise dans les Directions des Systèmes d’Information. Le succès de cette offre provient d’un résultat quasiment garanti du fait que l’intervenant est un cadre très expérimenté qui a déjà résolu une telle situation dans un contexte similaire.

Le profil d’un DSI de transition est donc très complet, ce qui rassure les entreprises : il intervient au niveau stratégique, tactique, mais aussi et surtout opérationnel. Sa capacité à mettre en œuvre les actions qu’il a lui-même préconisées est une spécificité très appréciée.

Les cabinets de DSI de transition offrent la meilleure couverture de services

L’article expose les avantages et les inconvénients des trois possibilités pour les entreprises souhaitant recourir à un DSI de transition : le cabinet de management de transition, le cabinet de conseil et enfin le cabinet de DSI de transition.

Les deux premiers types de prestataires sont les plus populaires (car les plus anciens), mais de loin les moins complets. En outre, la catégorie des cabinets de DSI de transition (dont Infortive fait partie), est perçue comme celle qui apporte le plus de valeur ajoutée à l’entreprise cliente : “Ils font le diagnostic, proposent le bon profil, font les préconisations et résolvent le problème de manière opérationnelle”.


Le/La DSI du futur vue par un DSI de transition

Mission après mission, nous essayons de nouvelles solutions pour moderniser les DSI dans lesquelles nous intervenons. Cette présentation est une analyse de difficultés rencontrées par les DSI et de solutions que nous avons mis en oeuvre avec succès. Présentation faite à l’ANDSI* en septembre 2017.

Les sujets abordés

  • 40% du temps du DSI sur les infras IT, c’est trop !
  • 30 axes de création de valeur pour vendre ses projets
  • 3 évolutions possibles de la DSI
  • Pourquoi construire une Vision pour la DSI
  • Pas de Schéma Directeur

  • Un SI centré sur Internet
  • Avoir une culture Lean Startup
  • Adoption des services « First »
  • Le syndrome ERP
  • L’antidote du Shadow IT
  • Quels profils à garder en priorité en interne ?

  • Durée des contrats fournisseurs (courts !)
  • Mon IT est mieux à la maison
  • La fin des infras IT sur mesure ? Solutions disponibles sur étagère
  • Aider ses équipes à mieux communiquer

*Association Nationale des Directeurs des Systèmes d’Information


3 modèles pour organiser sa DSI

Nous observons trois grandes tendances sur le positionnement de la DSI

La DSI pour exécution

  • La DSI est une commodité
  • Exécutante des demandes des métiers (guichet de services)
  • Le DSI n’est pas au Codir
  • Le DSI dépends du DAF
  • La DSI est vue en centre de dépenses

La DSI proactive

  • La DSI accompagne le business en anticipant
  • Le DSI est au Codir ou non
  • Le DSI dépends du DG ou du DAF

La DSI cœur de métier

  • La DSI est une R&D qui tire l’entreprise
  • Le DSI au Codir
  • Le DSI dépends du DG
  • La DSI est vue en centre de profits
  • Ex : purs players Internet, entreprises digitalisées

Un grands nombre de facteurs vont contribuer à positionner la DSI selon trois tendances. Parmi ceux-ci, la création de valeur de la DSI perçue par les métiers est un élément clé. Si la DSI ne fait que mettre en oeuvre des initiatives des métiers, elle se retrouve reléguée au rôle d’exécutante. Les métiers ont les idées, la DSI les met en oeuvre. Si la DSI est proactive avec des impacts positifs côté métier elle devient naturellement partenaire du business. Si la DSI se comporte comme une cellule R&D, fourni de la technologie pour faire du business, elle devient alors coeur de métier.

Le rattachement hiérarchique au DG ou au DAF est lié à cette perception de création de valeur. Le DSI a t-il besoin de d’être à niveau en permanence avec les préoccupations et les projets du Codir ? Si oui il est automatiquement membre du Codir.

A l’heure de la transformation digitale des entreprises, progressivement la technologie  à base d’informatique envahi tout et devient un élément déterminant pour la réactivité de l’entreprise, sa productivité…