Les cabinets de DSI de transition mis à l’honneur sur Appvizer

Appvizer, première plateforme de recommandation de solutions informatiques pour les entreprises en France, décrypte les tenants et les aboutissants de la DSI de transition :

Pourquoi transformer sa DSI ?

Quel est le rôle d’un DSI de transition et comment le trouver ?

L’article reprend point par point les éléments à connaître pour comprendre et bien choisir son cabinet.

DSI de transition : une solution à la gestion de crise

Le DSI de transition est une solution qui se développe pour résoudre les situations de crise dans les Directions des Systèmes d’Information. Le succès de cette offre provient d’un résultat quasiment garanti du fait que l’intervenant est un cadre très expérimenté qui a déjà résolu une telle situation dans un contexte similaire.

Le profil d’un DSI de transition est donc très complet, ce qui rassure les entreprises : il intervient au niveau stratégique, tactique, mais aussi et surtout opérationnel. Sa capacité à mettre en œuvre les actions qu’il a lui-même préconisées est une spécificité très appréciée.

Les cabinets de DSI de transition offrent la meilleure couverture de services

L’article expose les avantages et les inconvénients des trois possibilités pour les entreprises souhaitant recourir à un DSI de transition : le cabinet de management de transition, le cabinet de conseil et enfin le cabinet de DSI de transition.

Les deux premiers types de prestataires sont les plus populaires (car les plus anciens), mais de loin les moins complets. En outre, la catégorie des cabinets de DSI de transition (dont Infortive fait partie), est perçue comme celle qui apporte le plus de valeur ajoutée à l’entreprise cliente : “Ils font le diagnostic, proposent le bon profil, font les préconisations et résolvent le problème de manière opérationnelle”.


Le/La DSI du futur vue par un DSI de transition

Mission après mission, nous essayons de nouvelles solutions pour moderniser les DSI dans lesquelles nous intervenons. Cette présentation est une analyse de difficultés rencontrées par les DSI et de solutions que nous avons mis en oeuvre avec succès. Présentation faite à l’ANDSI* en septembre 2017.

Les sujets abordés

  • 40% du temps du DSI sur les infras IT, c’est trop !
  • 30 axes de création de valeur pour vendre ses projets
  • 3 évolutions possibles de la DSI
  • Pourquoi construire une Vision pour la DSI
  • Pas de Schéma Directeur

  • Un SI centré sur Internet
  • Avoir une culture Lean Startup
  • Adoption des services « First »
  • Le syndrome ERP
  • L’antidote du Shadow IT
  • Quels profils à garder en priorité en interne ?

  • Durée des contrats fournisseurs (courts !)
  • Mon IT est mieux à la maison
  • La fin des infras IT sur mesure ? Solutions disponibles sur étagère
  • Aider ses équipes à mieux communiquer

*Association Nationale des Directeurs des Systèmes d’Information


Des standards dans la fourniture d'énergie numérique ?

Un débat entre un DSI qui souhaite se simplifier la vie et un infogéreur.

Les entreprises ont des postes de travail sous Windows, des datacenter pilotés par VMWare, ont Internet, de la sécurité, des sauvegardes… en bref elles ont toutes la même chose mais à chaque fois conçu spécifiquement. Comment standardiser ?


Big Data et IoT : du remue-ménage dans l'infrastructure ?

Avenir de l’IT

D’ici 10 ans, à quoi ressembleront les réseaux et l’infrastructure IT des entreprises ? Le Big Data et l’Internet des objets auront-ils amené une transformation en profondeur ? Réponses avec Patrick Demichel (HPE) et Pierre Fauquenot (DSI de transition), sur le plateau de Philippe Roux.

Big data quel impact sur l’infrastructure ?

L’Internet des Objets (IoT) englobe encore, dans bien des domaines, des technologies émergentes. De multiples prévisions lui promettent néanmoins d’ores et déjà un fort développement. Gartner, par exemple, estime à plus de 6 milliards le nombre d’objets connectés dans le monde à la fin 2016, dont 40% sur le B2B. Ces estimations traduisent-elles avant tout un emballement ?

Pour Pierre Fauquenot, DSI de transition, ces chiffres ne sont pourtant pas surévalués. « C’est réel. C’est très massif ce qui arrive » déclare-t-il et prenant pour exemples le rachat de Nest par Google ou le projet de monétisation des données de ses véhicules par General Motors.

 « Réseaux, stockage, les moyens de calcul vont devoir être réinventés »

Mais plus d’objets et de remontées de données, cela suppose des volumes eux aussi croissants. Faut-il anticiper ce développement au niveau des réseaux ? Pour l’architecte systèmes de Hewlett Packard Entreprise, Patrick Demichel, la refonte des différentes composantes de l’infrastructure est incontournable. Une aubaine pour un fournisseur.

« Les réseaux, le stockage, les moyens de calcul vont devoir être réinventés pour pouvoir répondre à cette demande. Si nous ne le faisons pas, il n’y aura pas d’Internet des objets comme on le prévoit » avance-t-il.

L’IoT n’est sans doute pas, néanmoins, une perspective pour l’ensemble des secteurs d’activité. Pour la santé, les débouchés sont semble-t-il plus évidents. « On peut imaginer des capteurs de chute, à partir de smartphones qui auraient des capteurs infrarouges pour détecter la chute. Le calcul aurait lieu dans le smartphone avec un équipement dans le chambre » imagine Pierre Fauquenot.

Mais plus d’objets, n’est-ce pas aussi plus de risques de sécurité potentiels ? Des chercheurs ont déjà démontré la faisabilité d’un piratage d’une voiture à distance, ou d’un simple écoute-bébé, lui aussi connecté.

« La sécurité est primordiale. Mais il faut reconnaître, jusqu’à aujourd’hui, la sécurité n’était pas considérée comme critique. On a produit différents objets, notamment des drones, sans chiffrement, ni aucune autre sécurité. C’est donc facile de faire mieux. Cependant, la sécurité n’est pas le seul challenge. Il faut aussi adresser la privacy et la résilience des machines » souligne Patrick Demichel.

De l’intelligence pour extraire de la valeur des données

Générer de nouvelles données par le biais de ces objets n’est qu’une partie de l’équation pour les entreprises. Celles-ci doivent aussi réfléchir à leur exploitation et à extraire de la valeur des données ainsi générées.

« C’est des algorithmes par apprentissage. On parle de Deep Learning, de cognitive computing. On travaille sur toute la chaine de la donnée. Et cela va être mis en œuvre, extensivement, au cours des cinq prochaines années » cite notamment l’expert de HPE.

Les invités de l’émission sont Patrick Demichel, architecte systèmes pour HPE et Pierre Fauquenot, DSI en missions de transition. L’émission est proposée par Frédéric Bascuñana et animée par Philippe Roux. Une émission en partenariat avec HPE. Durée de la vidéo : 11’32 ».

Référence : Article ZDNet | Mardi 08 Décembre 2015


DSI : Comment garder son indépendance vis-à-vis du fournisseur de Cloud ?

Quelles solutions pour garder son indépendance face à un fournisseur Cloud  ?

Voila un sujet qui suscite bien des  interrogations.
Trois DSI et un fournisseur échangent sur leur craintes et les meilleures solutions pour trouver un partenariat gagnant/gagnant

Dans cette vidéo vous découvrirez les meilleures réponses aux questions suivantes :

  • Comment border les aspects contractuels pour garantir son indépendance ?
  • Stratégie d’indépendance dans la gouvernance de notre IT
  • Cette nécessaire indépendance n’est-elle pas le coût caché du Cloud ?
  • Réversibilité des données : l’apport de NetApp.
  • La standardisation : source d’émancipation face à l’adhérence fournisseur ?
  • Les nouveaux standards type Open Stack sont-ils source d’indépendance ?
  • Comment « garder la main » sur le management de nos ressources IT pour ne pas les laisser complètement dans les mains du fournisseur ?
  • Stockage : en quoi la solution de NetApp permet-elle de conserver une visibilité sur les données indépendante du fournisseur ?
  • L’environnement « multi-hybride » ne pose-t-il pas des problèmes de gouvernance additionnels ? Comment superviser l’ensemble ?
  • Est-ce que le cloud service broker va apporter de bonnes réponses au besoin d’indépendance ?
  • Le mot de la fin et l’indépendance dans un environnement multi-hybride


Qu'est ce qu'un DSI de transition ?

Un Directeur des Systèmes d'Information (DSI) de transition pour quoi faire ?

Pourquoi faire appel à un DSI ?

Votre société a des besoins complexes mais peu de moyens – trop peu pour faire automatiser des processus par le service informatique.
Vous n’êtes pas prêt.e à payer pour du service, du consulting ou de la formation – vous voulez des outils rapidement accessibles pour vos équipes.
Vous n’avez pas le temps de chercher des solutions logicielles pour votre entreprise et d’apprendre à les utiliser. C’est à vos informaticiens de se débrouiller par eux-mêmes pour acheter des logiciels sur des portails de solutions.
Vous avez de meilleurs outils informatiques à la maison qu’au bureau. Et vous utilisez probablement déjà le Cloud Computing pour sauver les données de votre smartphone ou celles de votre messagerie personnelle.
Vous voulez que votre équipe puisse disposer d’outils informatiques aussi intuitifs et ergonomiques qu’un site internet ou qu’une application mobile. Et vous voulez qu’elle puisse accéder aux systèmes d’information de l’entreprise tout le temps et partout, y compris depuis les terminaux personnels.
Il existe déjà des applications SaaS (Sofware As A Service, logiciels accessibles sur Internet) qui correspondent à votre métier, et vous pouvez les acheter et les utiliser sans en parler à l’informatique
Vous passez votre temps à faire le pompier sur les solutions en place (interventions sur la messagerie, installation de postes de travail, configuration de l’autocom…)
Vous réinventez la roue en permanence pour répondre aux besoins métiers
Vous avez plus besoin d’automatiser certains processus business et de pouvoir mesurer leur ROI, que de passer du temps à choisir telle ou telle solution logicielle
Il vous faut du support pour interconnecter les solutions SaaS entre elles ainsi qu’avec les solutions en existantes en local

Expert ou experte de haut niveau le DSI de transition Infortive recentrera votre informatique sur le cœur des besoins opérationnels et délèguera les opérations génériques à des spécialistes.

Car le DSI de transition Infortive est un DSI expérimenté qui apporte son savoir-faire et des solutions à vos problématiques opérationnelles
Architecte à l’écoute les besoins internes, des opérationnels , ayant le recul nécessaire , il trouve des solutions créatrices de valeur pour votre business, les met en œuvre et les fait adopter
Manageur de haut niveau il assure l’évolution de votre Système d’Information et de l’équipe informatique vers les meilleurs standards du marché
En cas d’urgence et de risque majeur il assurera la pérennité des solutions en place
Recourir à un DSI de transition est une solution entièrement externalisée ,flexible, pour un temps limité à un coût entièrement variable.


DSI et accompagnement de la transformation numérique : la Mobilité, source d’adoption et d’accélération ?

Une table ronde avec les insiders de la DSI qui travaillent sur le terrain, avec Jean-Marc Montels (Référence DSI), Grégory Losson (Guy Hoquet l’Immobilier) et Pierre  Fauquenot (Infortive).
Débat animé par Philippe Roux (Twin Sharks).